Sérum Saison 1 Episode 1

Auteur : Henri LOEVENBRUCK & Fabrice MAZZA

Editeur : J'ai Lu (Février 2012)

Format : Poche | 192 pages

Prix : 6 €

 

"1773 : MESMER INVENTE L'HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d'Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?"

 

Hello tout le monde !

Après une petite pause sur Bonsaisandbooks, me voila de retour !

Et je reprends la lecture "intensive" doucement et gentiment. Faut dire que je n'ai pas lu grand chose ces dernières semaines (oserais-je dire mois ?) mais j'ai redémarré en fanfare.

Le chef de file de cette reprise fut Sérum de Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza. Pour tout dire, après en avoir entendu parler chez de nombreux lecteurs (dont, entre autre, Voz') j'étais vachement attiré par cette série qui promettait beaucoup de succès, déjà rien qu'avec le nom d'un des deux auteurs, à savoir notre cher Henri Loevenbruck.

Je reprends mes marques doucement donc on va pas la faire longue. 

Sérum, c'est un thriller. Même si ce premier tome est court et ne fait que poser les fondations du récit, je suis tenté de dire que l'on tend vers le thriller psychologique mais cela reste à vérifier dans les prochains tomes (et non "à titre d'exercice", comme le dirait le prof qui se cache en moi ...).

En somme, un petit roman pas trop mal écrit mais rien de transcendant ni au niveau du style, ni au niveau des personnages. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça pourrait être un roman écrit sur un coin de table mais on sent que certains aspects typiques de l'écriture de Loevenbruck comme, par exemple (et justement), la complexité des personnages a été quelque peu mise sous silence au profit de récits courts, faciles à couper et qui pourraient s'enchaîner à très grande vitesse.

Car une chose est claire, Sérum, ça se lit vite ... et bien !

Et malgré des fondations assez attendues au vu de la quatrième de couverture (à savoir un meurtre, une victime amnésique et mystérieuse et un psychanaliste un peu fou prêt à tout pour redonner sa mémoire à la demoiselle) et surtout assez classiques, malgré tout, le placement de l'intrigue est assez bien mené et promet une suite intéressante.

 

Je dirais donc ... affaire à suivre ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 0