Le Rituel de l'Ombre

Auteur : Eric GIACOMETTI & Jacques RAVENNE

Editeur : Pocket (Mai 2006)

Format : Poche | 501 pages

Prix : 7,60 €

 

" Rome, mai 2005. Une archiviste du Grand Orient est assassinée lors d'une soirée à l'ambassade de France, suivant un rituel qui évoque la mort d'Hiram, fondateur légendaire de la franc-maçonnerie. A Jérusalem, un archéologue en possession d'une énigmatique pierre gravée subit un sort similaire. Le commissaire Antoine Marcas, maître maçon, et son équipière, Jade Zewinski, qui abhorre les " frères ", se trouvent confrontés aux tueurs implacables d'une confrérie nazie occulte, la société Thulé, adversaire ancestrale de la maçonnerie. Soixante ans après la chute du III` Reich, les archives des francs-maçons, dérobées par les Allemands en 1940, continuent à faire couler le sang. Mais quel secret immémorial se dissimule entre leurs pages jaunies ? Un secret pour lequel on tue sans scrupules... "

Après avoir rencontré une nouvelle Eric Giacometti (cette fois sans son acolyte), il semblait évident que je devait me replonger dans les aventures d'Antoine Marcas, a fortiori étant donné que ledit livre se trouvait dans mon challenge... Marcas, nous voila !

 

Comme dans In Nomine, premier roman que j'avais lu des deux auteurs, nous retrouvons donc Antoine Marcas, commissaire de police et Franc-Maçon. Et nous le retrouvons en Italie, où il se trouve dans le but d'assurer une planche (une présentation) dans une loge du Grand Orient à Rome. Ce sera aussi l'occasion pour lui de fureter dans les archives de la loge. 

Malheureusement, un drame va se produire. Un meurtre, Marcas va se retrouver emporté, la victime étant une soeur du Grand Orient. S'ensuivra une incroyable quête à la poursuite d'un groupuscule nommé l'Orden prêt à tout pour mettre la main sur des secrets d'une très grande puissance.

 

J'entends déjà ceux du fond de la classe me sortir que c'est un énième roman calqué sur le Da Vinci Code. Je le dis parce que, il y a encore deux ans, j'étais de ceux là. Mais après avoir rencontré les auteurs à Lille en 2011 et avoir découvert leur travail, j'ai revu mon jugement. Les aventures d'Antoine Marcas, ce n'est pas un xième Dans Brown mais bien une aventure aux allures de parcours initiatique.

Je commencerais par le style. Pour ceux qui ont lu le célèbre "livre à la Joconde", le principal défaut que l'on peut relever, c'est la qualité d'écriture. Personnellement, j'avais très peu accroché au Da Vinci car l'écriture me semblait lourde, que dis-je surchargée d'éléments et de détails qui ne contribuaient en rien au récit. Ici, Giacometti et Ravenne arrive à trouver un juste milieu entre le roman "thriller" trop rapide (lisez mal mené) et le roman "historique" particulièrement barbant. Un juste milieu probablement atteint par l'association de deux plumes. Tout du moins, c'est ma théorie.

Vient ensuite l'histoire en elle-même. Le gros risque quand on se met à lire ce type de roman, c'est de tomber dans un récit avec un fil conducteur trop tenu, où certains enchaînements ne sont pas clairs ni évidents. Si le lecteur en vient à perdre le fil, le roman ne conduit pas le lecteur comme il le faut.

Dans "Le Rituel de l'Ombre", malgré quelques étapes volontairement ellipsées, le fil conducteur est présent et soutient le lecteur dans sa découverte jusqu'à la dernière page. Une chose importante, on ne tombe aucunement dans un roman fouilli où chaque détail est à soutirer au texte avec force de réflexion et de démarches de pensée. Non, vous allez tomber dans un roman ordonné et clair. Vous n'avez plus qu'à découvrir le récit, son histoire et réfléchir vous-même aux mystères qui se présentent sous vos yeux.

En parlant de mystère, j'en ai un, un seul ... Dans le roman, j'ai trouvé des lettres dans une typo bien particulière. Une lettre au milieu d'un mot. Et ce à plusieurs reprises. Je ne sais pas pourquoi, je suis sûr qu'un code se cache là-dessous mais je n'ai pas réussi à le décrypter ... Quelqu'un pour m'aider ? Un lecteur ? L'un des auteur ?

 

Bon, je vais conclure ici en disant que pour mon deuxième voyage avec Mr. le commissaire Marcas, je suis toujours autant conquis. Il est clair maintenant que In Nomine est un roman qui n'était pas abouti ... Je comprends mieux les remarques des auteurs sur cette petite "préquelle".

Je vous conseille vivement donc, cette série que, pour ma part, je ne vais pas tarder à poursuivre !

Écrire commentaire

Commentaires : 0