L'ange de la nuit 1 (07/2011)

Page suivante  |  Page précédente

Résumé du livre :

" Pour Durzo Blint, l'assassinat est un art. Il est l'artiste le plus accompli de la cité. Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Lorsqu'il propose à Durzo d'être son apprenti, sa vie bascule : il change d identité, et découvre un monde d effroyables dangers et de magies étranges... et va jusqu'à sacrifier ce qui lui est le plus précieux... "

 

Mon avis :

Encore un roman qui est arrivé chez moi grâce à Livraddict et son système de partenariats ! Je les remercie don, ainsi que les éditions Milady car je vais vous parler ... D'un COUP DE COEUR !

L'histoire de Durzo et Azoth (très vite rejoints par Kylar) est juste géniale.

J'ai voyagé au travers de ce premier tome de L'ange de la nuit avec un assassin parfait et sans failles ... Pardon, pas un assassin mais un pisse-culotte et qui va prendre un apprenti : Azoth !

Jusque-là, rien d'exceptionnel me direz-vous et en effet, je ne peux qu'approuver, jusque-là, on est face à un roman de fantasy à capuche tout à fait classique.

Ce qui va faire la force de ce roman, c'est le chemin que va prendre le récit.

En effet, tout repose sur un complot d'une telle complexité et d'une telle ampleur que, une fois le pot-au-feu (meuh non, le pot-aux-roses, enfin !) découvert, on en est abasourdi et surpris.

Et oui, mesdames et messieurs mes fidèles lecteurs, je me suis laissé avoir du début à la fin du roman.

Vous l'aurez compris, je rend un premier hommage à l'esprit tordu de Brent Weeks. Cette vivacité d'esprit qu'est la sienne m'a bien berné et, vous commencez à le savoir, j'adore me faire mener en bateau par les auteurs !

Arrêtons-nous aussi deux secondes sur les personnages. Des personnages réels et complexes à souhait qui vous narguent derrière leurs faux airs d'hommes et de femmes infaillibles et qui, en fait, sont tout aussi sensibles et touchants que vous et moi !

Encore un bon point car, pour faire un bon roman, rien de tel que des personnages qui, dans leurs histoires rocambolesques, vous rappellent un minimum votre propre personnalité !

Bravo Brent !

Enfin, je terminerai avec le style de ce monsieur ! 

Un style agréable à lire, qui se savoure, se déguste et s'apprécie avec sagesse. Un style tout en simplicité ... 

Pas de pirouettes linguistiques ni de métaphores à tout va ... Un roman, une histoire, des personnages, un bon narrateur ! Rien de plus ! Mais ... Nous faut-il vraiment plus que ces éléments.

Au final, l'essentiel d'un roman se trouve dans ces trois points clés, selon moi : l'histoire, les personnages et le bon narrateur (sous-entendu, un style d'écriture agréable) !

Une belle découverte donc pour moi qui restera un coup de coeur !

Un voyage au coeur d'une époque troublée, d'une ville à feu et à sang accompagné de biens étranges personnages ... Les anges de la nuit !

Bonne lecture !

 

Ma note :

20 sur 20

 

Infos :

"La voie des ombres" de Brent WEEKS est édité chez Milady. 640 pages.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Malouuh/Lamalal' (dimanche, 03 juillet 2011 19:25)

    Je commence à m'intéresser fortement à la fantasy, alors il me le faut celui-là. Je note !